bercy envisage la taxation sur les tickets restaurants, pourquoi la crise n est pas finit??

Publié le par chantal.rebelle.over-blog.com

Le ministère de l economie et des finances lagarde pour  l a nomme , étudie la possibilite de taxer "les titres restaurants ou les chèques vacances" révèle le journal l echo dans son edition de lundi

 

Fin 2008, le sénat  avait unamiement, à droite comme à gauche, refusé d etendre le forfait social aux titres restaurant et aides des comites d entreprises.

 

"Vous faires porter un risque sur le pouvoir d achat des salaries dans un contexte economique pas du tout favorable, ce saurait un mauvais signal" avait declaré le ministre de la sante, Roselyne Bachelot, sur le sujet

 

les tickets restaurants les salariés participent financierements avec l employeur, il est aucunement gratuit pour le salarie, de plus un salarie n habitant pas pres de chez lui s en sert pour manger, des familles modestes pour une petite sortie en famille , ou il fut un temps remplissait son caddy avec, tout comme le bon de vacances, permet à ds famille modestes de partir un peu pas loin certe mais avec la sensation d etre partie

 

D' un cote on debloque une somme folle pour les restaurateurs qui n ont aucunement joue le jeu, mais on quand meme eu cette somme et de l autre cote on veut taxer les tickets restaurants, etrange logique non??, tout ça sous pretexte de la fameuse crise, elle a bon dos la crise, d ailleurs ce gouvernement on pourra leur decerne la palme d or des taxes pour les simples citoyens, les impots augmentent peut etre pas mais alors les taxes fleuvent plus vite que zorro et bien sur que pour nous

 

Car ce gouvenement va taper ou? bien dans chez  toi simples citoyens de ce pays, oui le tien, pas celui des jhonny et cie, qui viennent faire leur beurre dans ce pays , et vont mettre ce qu il gagne dans ce pays , en suisse ou autre pays, a quand leurs participations de la vie de la nation?? meme pas en reve

 

Voila comment occuper le peuple et encore mettre plus dans la poche le sinistres xavier bertrand nous revient avec son discours demagogue  l absenteisme a  l ecole avec pour but  finale la suppresion de l allocation autant prendre chez les plus demunis , ils vont se gener, il faut bien formater le peuple à cette idée, comme tout bon assureur qui se respect on dit les grandes lignes mais surtout pas les petites lignes tout comme dans les contrats d assurances, alors que celle ci sont les plus importantes

 

A coup de medias, on nous bassine , c est la faute de la crise, il faut faire des restrections, bon que d un cote nous bien sur!!

Lors d une interwiew d un trader sur france inter, et fier de l etre mais sans langue de bois ce qui nous change de celle de lagarde voici un extrait

Bernard Thomasson : «Quel avenir pour Goldman Sachs, il y a un risque réel, pour eux 

Marc Fiorentino : «Non, aucun, je pense qu’on va se retrouver dans une… On est dans la commedia dell’arte, hein, on est dans le grand guignol, là, tout le monde va hurler, tout le monde va pousser des cris, d’ailleurs je…»

Bernard Thomasson : «C’est pas très rassurant, ce que vous dites, parce que le G20 nous dit on va…»

Marc Fiorentino : «C’est ce que j’allais vous dire, le G20 nous dit ça depuis deux ans, je voudrais vous demander …»

Bernard Thomasson : «C’est peut-être long à mettre en place, non ?»

Marc Fiorentino : «Je voudrais vous demander ce qui a été fait depuis deux ans. On nous a dit : «on va lutter contre les hedge funds», la semaine dernière les chiffres sont parus sur les hedge funds, ils n’ont jamais autant collecté d’argent que cette année, ils sont proches de leurs records. «On va lutter contre les bonus», l’année dernière a été l’année record pour les bonus. «On va lutter contre les paradis fiscaux» : ils sont toujours là, ils sont juste passés de noir à gris puis de gris à blanc, on ne sait pas par quel miracle. «Et on va lutter pour la réglementation financière», et on vient d’assister au G20 finance ce week-end, et à la sortie du G20 finance, quel a été le communiqué ? Le communiqué a été de dire : on ne s’est mis d’accord sur rien, parce que notamment le Japon, le Canada, et l’Australie ont dit : aucune réglementation financière.»

Bernard Thomasson : «Donc les politiques nous mentent.»

Marc Fiorentino : «Les politiques nous mentent, les politiques nous abreuvent d’histoires. On a vu combien de G20, combien de déclarations d’Obama depuis qu’il est là en disant : “Attention Wall Street, tremblez, voilà, j’arrive” ? Il avait dit ça, c’était son premier discours dès qu’il avait été intronisé, il avait dit qu’il lutterait contre les bonus, et il se trouve que les bonus ont été les plus élevés»

Bernard Thomasson : «Imaginez ce que pensent les gens qui nous entendent en ce moment, ils vont se dire, mais qu’est-ce qu’il faut faire, il faut faire la révolution, il faut aller brûler des banques, faut… ?»

Marc Fiorentino : «Je suis toujours assez surpris de voir que finalement il n’y a jamais de manifestations devant les banques, je trouve ça assez étonnant.»

Bernard Thomasson : «Voilà, Marc Fiorentino, moi je suis surpris de vos propos, vous qui avez dirigé des banques américaines en Europe…»


Un expert qui sans langue de bois et explique clairement et cela depuis un an , n a jamais varie ses propos,  les Obama, les Sarkozy, ont brassé de l’air à grand moulinets, mais ils n’ont strictement rien changé ! Ils n’en avaient d’ailleurs aucune envie, leur seul but était de détourner l’attention des électeurs. La situation des financiers est strictement la même qu’avant la crise, leurs objectifs et leurs moyens sont strictement les mêmes. Et ce sont toujours eux qui dictent leur loi au reste du monde

 

Maintenand on comprend mieux pourquoi les acquis sociaux si honteusement gagné n est ce pas l ump, doivent tous s ecrouler les uns apres les autres, mais combien de temps cela peut il durer?? a quoi etes vous pret à renoncer pour ce pays?? pendant que les memes qui ont provoque la crise dicte leur loi??  et s enrechissent sur notre dos, pourquoi les plus demunis?? une question de calcul car il en a plus tout  simplement, ils vont pas  taxer cela meme qui font leur loi dans les pays!

Publié dans taxation et crise

Commenter cet article