L'Etat du mal logés , sans logis, logments sociaux

Publié le par chantalrebelle

 

Actuellement il y a 3,5 millions de mal logés dans ce pays n'ont pas le choix que l'être, c'est inadmissible !

 

Une crise endémique dont les pouvoirs publics sous estiment les effets et contre laquelle le volontarisme cruellement

Les effets, ce sont par exemple ces enfants, victimes du mal logement , des enfants pour lesquels aux difficultés sociales subies par leurs parents, et dont ils souffrent également s'ajoute des conséquences pathologiques et psychologiques qui vont les marquer à vie....

 

Le logement reflet et générateur de nouvelles inégalités

 

La crise du logement est bien avant à la crise financière qui a été pris dans le monde depuis 2008, alors que rien n'a été fait ni ses manifestations, ni ses causes ont été prises en compte, ni traitées

 

Le conseil d'état notre d'ailleurs dans un rapport « droit au logement » rapport public 2009

« jamais depuis deux siècle la société française n'a réussi à loger tous les membres dans des conditions entièrement satisfaisantes »

 

  • Oubliée insuffisance de la construction des logements « PLAI » et « PLUS » qui pénalise les ménages les plus modestes

  • Oubliées le décalage entre l'offre immobilière et les capacités financiers des ménages qui provoque de redoutables effets y compris pour ceux qui sont des classes moyennes

 

4,5 millions de citoyens de quartiers sensibles qui sont mis à part de cette république, cette France, ces endroits (Banlieues) marque par la pauvreté, le chômage et l'échec scolaire

Le rapport de l'observatoire national des zones urbaines sensibles rendu le 30 novembre 2009, indique que la pauvreté touche un citoyen sur trois dans ces quartiers , que le chômage fait des ravages (16,9% en moyenne mais 41,7% pour les jeunes de (15 à 24 ans)

 

Cela traduit par ce gouvernement et apparu une minoration de lien jeu de société que représente le logement, les mal logées, les sans logis

 

A l'absence de prise en considération de l'enjeu que représente le logement s'ajoute un manque d'ambition politique et un traitement segmenté d'un problème pourtant majeur.

 

La politique du logement est relativement insensible à la question sociale, pour ne pas dire qu'elle l'a évacuée alors qu'il y a urgence!!

 

1,2 millions de demandeurs de logements sociaux, en attente d'une réponse, ainsi que les nombreux citoyens qui sont aux portes du logement dans des situations précaires, voir indignes

(hébergement dans des structures (quand il y a pas de places) campings, formes d'habitat

Les caractéristiques de l'offre immobilière, une offre très largement pilotée par le marché( c'est le cas pour environ 80% des logements) et d'un autre coté les spécificités d'une demande qui est pour une large fragilisée par les évolutions économiques et sociales

Cette fragilité de masse est en faut appel à perdurer voire à s'aggraver puisque le niveau d'activité qui s'est détérioré et demeure faible, a accentuera l'ampleur et la durée du chômage

 

 

8 millions de citoyens pauvres en France, des centaines de milliers de ménages éprouvent des difficultés à payer la loyer, en peuvent pas chauffer leur logement (plusieurs augmentations énergiques cette année)

10 millions de citoyens , enfants, adolescents, jeunes ne partent pas en vacances, faute d'argent!

Alors que tout le haut de l'échelle les revenus et les niveaux de vies s'envolent !!

 

L'économiste Michel MOUILLART estime ainsi que « l'insuffisance de constructions devrait représenter à minima 150 000 logements pour les seules années 2008 et 2009 »

La baisse des mises en chantier évaluée à 20% en a un an à la fin du mois d'aout 2009

 

  • 72,1% des plus de 65 ans possèdent en effet un logement

  • 12,6% des moins de 30 ans possèdent un logement

 

Pour accéder à la propriété, les nouveaux acquéreurs doivent s'endetter des périodes de plus en plus longue, et concéder une part croissante de leurs revenus ( il fallait 3 à 3.5 années de revenus pour acheter son logement en 1986, il faut désormais entre 5 et 6 , suivant les régions)

 

L'équation est donc difficile à résoudre et l'on sait ou sa conduit le développement non maitrisé de la propriété dans les catégories les plus modestes aux États-Unis

La responsable d'un organisme financier estimait récemment qu'un million de ménage devenus propriétaires entre 2004 et 2008 seront fragilisés en cas de perte d'emploi ou de rupture familiale par le retournement du marché et l'allongement de la durée des prêt (plus intérêts) et soumis ainsi en quelque sorte à « une double peine : chômage et dévalorisation du patrimoine »

 

Vous avez compris l'obsession d'apparu et la monarque de devenir propriétaire , qu ils sont aux services des financiers, rappel apparu refuse la réquisition des logements vides pour ne pas effrayer les investisseurs

 

Le logement constitue aujourd'hui le principal poste dépense des ménages, ils consacrent plus du quart de leurs ressources aux dépenses liées à l'habitation.

 

Alors que :

 

-Baisse des APL

-Pouvoir d'achat en berne

-Baisse du budget logement de l'état

-SMIC en berne

 

Sur les neuf premiers mois de l'année 2009

 

  • Le nombre de dossiers de surrendettement déposé à la Banque de France a augmenté de 17%, l'endettement moyen a fortement progressé (+13,51%) pour se faire une idée à plus de 40 000 E par dossier

 

Des populations nouvelles viennent demander de l'aide

  • des retraites

  • des travailleurs pauvres

  • des salaries rémunérés au SMIC

  • des jeunes de moins 25 ans

 

Une étude réalise par la croix rouge sur une quarantaine de centre a montre plus de 40% viennent demander une aide

 

  • pour payer leur facture d'énergie ou leur loyer

 

Le nombre bénéficiaires des Banques Alimentaires a augmenté de 16% en un an

Les Restos du coeur dont part d'une hausse de 13% à 15% de leur demande et les assos commencent à rencontrer des difficultés financières (union nationale interfederale des œuvres et des organismes prives et sociaux (Uniopss, cite par le monde du 4 décembre 2009)

 

L'accueil d'urgence , il est toujours autant sollicité qu'il arrive pas à répondre aux demandes de ceux qui se présentent à la porte d'hébergement

De nombreux citoyens n'ont pas d'autres choix à des solutions précaires, et même parfois indignes

 

  • Habitat de fortune

  • Camping de façon permanente

  • Squats

  • La rue même

 

« les recalés du marché du logement »

 

Des salaries plus en plus précaires aux ressources faibles et instables (cdi, intérim , travail partiel ect..), viennent alors solliciter les structures d'hébergement

 

une certaine contradiction de la part des responsables politiques du logement donc apparu a affirmer vouloir privilégier au logement des citoyens hébergées en même temps qu' ils suppriment les obligations de résultat en matière de constructions de logements sociaux qui étaient inscrites dans le Plan de cohésion sociale comme dans la loi sur DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE (DALO)

 

A ne pas pouvoir accueillir dignement tous ceux que des ruptures fragilisent

A ne pas pouvoir donner à tous les hébergés en structures des perspectives d'insertions et leur garantir l'accès à un logement autonome

 

On risque de rejeter dans l'ombre des centaines de milliers de citoyens en difficultés pour trouver un logement ou seulement un TOIT!

 

UN TOIT , UN LOGEMENT C EST PAS UN DEVOIR APPARU MAIS UN DROIT RECONNU!!

 

Commenter cet article

Le ch'timi 12/12/2010 20:38



Bonsoir Chantal..tout va bien ? plus de nouvelles qui m'inquiètent...


bises d'un triste dimanche soir


 


Patrick



chantalrebelle 23/12/2010 12:53



coucou ch'timi


oui ca va , mobilisation loppsi2 plus ces personnes dont s en tamponne le monarque de ce pays


douce journée


bisous



Xoth 21/11/2010 18:41



Un article très bien écrit. Les problèmes liés au logement, au "quart monde" est très vieux, mais il est triste que le "scandale" n'apparaisse que maintenant...



chantalrebelle 23/12/2010 12:41



bonjour


entierement d accord mais pourtant des cris d'alarmes ont ete lances mainte fois et pendant ce temps des citoyens en souffrent


merci de ta visite chez moi


bonne journee