CONTRE VERITES SUR LA RETRAITE DU GOUVERNEMENT, MEDEF, JOURNALISTES

Publié le par chantal.rebelle.over-blog.com

 

LE DEPART A LA RETRAITE A 65 ANS NE CHANGERA RIEN

 

 

Reporter l’âge légal de la retraite au-delà de 60 ans aurait une double conséquence : les systèmes de chômage ou de préretraites vont devoir financer en plus ce que les systèmes de retraite financeront en moins, et en parallèle, la période hors emploi avant l’âge de départ en retraite s’allongera pour beaucoup, avec des ressources dérisoires ou nulles. L’âge du taux plein (65 ans) sera repoussé d’autant, signifiant qu’une proportion croissante de salarié-es devra reculer son départ pour atteindre la nouvelle borne ou bien avoir une pension amputée par la décote.

 

 

Les jeunes ne pourront pas financer les pensions des futurs retraités, il faut donc que ces derniers travaillent plus longtemps

 

 

Pour que les jeunes puissent payer les pensions des retraités, il faut qu’ils ne soient pas au chômage et donc que les salariés âgés laissent leur place sur le marché du travail aux nouvelles générations. Décaler l’âge de départ à la retraite revient à préférer entretenir le chômage des jeunes plutôt que de payer des retraites. La retraite par répartition repose sur un contrat implicite : la génération qui travaille prend en charge part à la retraite bénéficie à la génération suivante et cette dernière prend à sa charge la génération en formation, et celle partie à la retraite. Ainsi chaque génération monte sur les épaules de la précédente et la création de richesse est partagée entre actifs et retraités. C’est ce contrat intergénérationnel que le gouvernement et le patronat tentent de détruire en voulant faire travailler plus longtemps les générations les plus jeunes.

 

 

On ne pourra pas financer les retraites

 

 

À moins de décréter la paupérisation des retraité-es, il est normal de couvrir les besoins sociaux liés à l’augmentation de leur part dans la population par un accroissement des prélèvements sur la richesse produite. Les déficits des caisses de retraite sont essentiellement dus au refus obstiné de le faire. Pourtant, le besoin supplémentaire de financement nécessaire aux retraites est réalisable puisqu’il a été chiffré en 2007 par le COR entre 1 et 2 points de PIB jusqu’en 2050, à comparer avec la chute de la part de la masse salariale de 8 points au cours des dernières décennies et avec l’explosion correspondante des dividendes, qui sont passés de 3,2 % du PIB en 1982 à 8,5 % en 2007. Il est donc juste d’augmenter la part des salaires et des pensions dans la richesse produite en s’attaquant aux profits. Le financement des retraites est possible à condition d’en finir avec l’actuel partage éhonté de la richesse au bénéfice des revenus financiers. C’est ce partage qui constitue le tabou à faire sauter, et non l’âge de départ. Il s’agit là d’un choix politique de justice et de solidarité.

 

 

Phrase souvent reprise par ces chers journalistes


 

On peut évoquer un problème de financement pour les retraites, on évoque un déficit d'environ 15 milliards d'euros d'ici 5 ans » propos tenu par un certain APATHIE

 

Le COR évoquait 5 milliards en année hors crise et 10 milliards pour 2010-2011

Les 15 milliards ils sont ou??

 

 

Il y a moins de 10 jours , sur son blog , APATHIE parlait lui aussi d un cout de 5 milliards

 

Le monde indiquait que le cout de la retraite s établirait à ...30 milliards en 2010. Il faut vite acheter car à se rythme, on dépassera les 100 milliards par an dès janvier 2011

 

TAXER LES REVENUS DU TRAVAIL ET L INTERESSEMENT

 

5 milliards c est 2,5% du budget total des retraites. Si vous avez 1000 euros de revenus , il y a des gens qui reveraient de finir la fin du mois avec seulement 25 euros de découvert

Trente milliards, un découvert de de 15%, conforme à la realite au compte bancaire des Français

 

La cour des comptes recommandait à taxer les stocks options au meme niveau que sont taxés les revenus du travail

 

Donc 3 milliards, si on taxe l'intéressement , ça vous fait 2 milliards et pas besoin de toucher à quelque chose, sinon à établir une justice que tout revenue dit contribuer à la retraite

 

Heureusement qu il a des riches puisque c est eux qu il faut taxer (reflection souvent faite par ces chers journalistes)

 

Ils ne sont accables à ce point la richesse. Il ne sont pas utiles en tant que riches. Le pays produit 1000 milliards de richesses d'euros en 1980, il en produit 1950 aujourd'hui 'hui maintenant c'est juste à 100 milliards et le déséquilibre est de plus en plus grand entre ceux qui captent tout et ceux qui ont de moins en moins. Il faut déplacer le curseur à 10 points, cela ferait 195 milliards de ressources par an

 

Mais c est clair que pour moi les riches doivent payer!!

 

(source attac, marianne)

Publié dans retraites

Commenter cet article